Comme une ombre (2018) – Gilles Legardinier

Chers amis des mots,

J’inaugure cette première micro-chronique littéraire écrite en commençant par le livre « Comme une ombre » de Pascale et Gilles Legardinier. Paru en 2018 aux éditions J’ai Lu, il s’agit plus précisément de la réédition de l’histoire originale. Il est confié dans la préface que quelques détails ont été adaptés, notamment pour que les technologies correspondent à l’époque de publication. Les temps bougent vite, je trouve ce soin appréciable. 🙂

J’ai eu l’immense honneur de rencontrer Gilles et son épouse dans le cadre du Salon du Livre à Paris en mars 2018 (les détails sont juste là), à la suite duquel ils m’ont offert « Comme une ombre », leurs dédicaces et leurs encouragements. Des gens absolument humbles et charmants, que j’ai eu envie de mettre à l’honneur (le plus objectivement possible) et que je continue à porter précieusement dans mon cœur. ❤

Bref synopsis personnel : C’est l’histoire d’Alexandra autour du monde, éternellement protégée par des gardes du corps qu’elle fait fuir sans exception. Jusqu’au jour où son père choisit l’élite, le militaire rebelle Tom Drake, avec qui elle va vivre de rebondissantes aventures.

Sujet/Résumé : Attrayant si on aime les jolies romances. Le résumé correspond au déroulement du récit. 5.5/6

Narration : Très fluide, chapitres bien rythmés, équilibre entre dialogues et descriptions, style très accessible. Cependant, quelques lenteurs sur le début et rapidités dommages sur la fin, ainsi qu’une faute d’orthographe et quelques maladresses de répétitions. 4.5/6

Ambiance et Environnement : Jolie ambiance de voyage, romance respectée dans ses codes sans réelles surprises, on ressent les bonnes émotions au bon moment. Il y a de l’action quand il faut, on se projette facilement dans les décors. 5/6

Personnages : On trouve un Tom Drake attachant et sensible dans son humanité émotionnelle. Alexandra légèrement moins, mais tout de même assez intéressante et spontanée. Les personnages secondaires sont un peu trop nombreux et pas assez profonds à mon sens, on mélange les noms à la fin, on les visualise mal et ils servent de prétexte, au lieu d’un véritable soutien à l’intrigue ou aux protagonistes. 3.5/6

Fin surprenante ? Pas pour un sou. Néanmoins on ne s’attend pas à être surpris en abordant un roman sur ce thème. 4/6

Moyenne : Un agréable moment, qui ne transporte pas au 7ème ciel, transpire malgré tout la franchise, une jolie leçon de couple et quelques moments drôles. 4.5/6

À noter qu’il y a deux très jolies nouvelles à la fin du roman, qui ne font pas partie de la note, mais dont la première a ravivé tout plein de bouleversants chagrins et questionnements en moi. Magnifiquement touchante.

N’hésitez pas à me solliciter en commentaire sur d’autres aspects de la lecture et/ou à me demander des détails que vous aimeriez trouver dans ce genre de chroniques. À bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :