Il avait promis – Sophie Rossier

Chers amis des mots,

J’ai rencontré Sophie Rossier sur Instagram, au détour de nos publications. Et quel délice de tomber sur une personne du même jour que moi ! xD Plus sérieusement, au-delà de la personne gentille, engagée et sincère que j’ai pu côtoyer, j’ai eu l’immense plaisir de découvrir son premier roman auto-édité : « Il avait promis ». J’espère la rencontrer en vrai un jour, parce que je suis certaine que nous avons encore beaucoup à nous dire. Et comme c’est une compatriote suisse, je ne peux que vous encourager à découvrir son bouquin pour parfaire votre culture littéraire helvétique. ♥

Bref synopsis personnel : C’est l’histoire d’Antoine qui, pour défendre son frère Jim, commet l’irréparable. Après un long et difficile séjour en prison pour purger sa peine, il doit se réadapter à la vie, rebondir. Pour cela, il s’installe chez son cadet et affronte difficilement ses traumatismes. Puis il tombe sur Nathaniel dont la nature et le caractère lui fera voir plein de couleurs.

Mots couchés dans mon carnet : Le début est tout de suite saisissant. Les descriptions sont claires, glaçantes. On avance vite et bien vers la suite. Le rythme et la narration sont fluides, simples, on entre bien dans l’histoire.

La relation entre Antoine et Jim est touchante, forte, pas commune. Bien que la sanction soit juste, on sent le traumatisme, les séquelles. Et le titre est très vite honoré. J’ai beaucoup de peine pour Antoine qui semble souffrir du moindre contact physique. Il est très vulnérable, on a envie de prendre soin de lui, de le rassurer. J’aime beaucoup le contraste, au fil des pages, entre son côté bourru et sa fragilité.

J’ai ri en p. 46. Et la p. 47 est si choue. xD Le moment où Jim parle de Flo est adorable. Claude et Denise sont également très touchants, ils sont bien décrits dans l’explication de leur histoire, on s’y attache rapidement. Ce moment des anecdotes me rappelle mon grand-père. ♥

Le premier flashback avec Nathaniel est très intrigant. Ce personnage est très mystérieux, cela ajoute un peu de piquant. Les regards et les impressions sont bien décrites. Et Jim est adorable, évidemment ! Nathaniel me fait penser à Castiel (dans la série Supernatural). De même, la relation entre Antoine et Jim m’a beaucoup fait penser à Sam et Dean, en moins pudique, sans que ce soit gênant (comment ça, j’adore Supernatural ? xD).

Très jolie hésitation d’Antoine p. 91. J’aime vraiment ce qui suit, c’est très bien décrit. Très belle image de la photo aussi. ♥ Également une très belle image en p. 109.

La psychologie d’Antoine est complexe au départ, et s’approfondit encore. La problématique autour de son traumatisme, de son enfance, de ses blessures est vraiment très bien traitée par l’autrice. Notamment dans la perception très précise qu’il a de lui-même. Antoine a aussi un rôle très ambivalent dans la romance qui s’installe : comme celui d’un mentor, mais qui doit apprendre à la fois. Cela le rend plus humain que jamais.

J’ai trouvé le passage en p. 130 très fort. ♥ Je trouve aussi très chouette que Claude joue le jeu sur le « secret » d’Antoine et qu’il l’accepte tel qu’il est. D’ailleurs, le passage où ce secret est compris sous forme de regards est très bien géré.

P. 163 à 167, j’ai la gorge nouée, des larmes qui montent. Le dilemme exposé, l’horreur, si bien amenée. Puis ce que dit Jim à Antoine est si émouvant ! J’en ai les yeux brumeux, mais j’aurais aimé que l’étreinte entre les deux frères soit plus longue, plus sensorielle, après ces révélations.

Un petit cliché qui me fait sourire. 😊 Et la phrase en p. 182. xD Puis une très jolie phrase p. 190.

Dans la voiture, j’aurais aimé davantage ressentir le malaise, la lourdeur entre les deux frères. Le rebondissement arrive vite. La révélation de Nathaniel est magnifique et décrite d’une façon inédite, originale.

OMG j’ai ri avec la couverture p. 325. XD J’ai ri aussi p. 363.

Les scènes intimes sont bien amenées, bien dosées également (bien que peut-être un peu rapides). Elles ne sont pas trop poussées, mais décrites quand même de façon réaliste. Cela permet à l’autrice d’aborder des thèmes importants et desquels on discute si peu dans la vraie vie. Par peur ou par pudeur…

Jolie réflexion p. 328, puis 380. Et l’un des plus beaux passages p. 335. Je ressens la sensorialité et le mal-être à la fois. C’est poignant. Les p. 336 à 338 sont très fortes aussi. Ce sont de belles leçons sur les marques du passé. ♥ Au final, les deux hommes manquent de confiance en eux pour différentes raisons, ce qui les rend uniques et qui les pousse vers l’avant.

Il y a ce moment de nature, d’apaisement que je ne peux pas décrire au risque de spoiler. Mais il m’a fait tellement de bien. On sent la libération d’Antoine. Des larmes montent. La p. 356 est si tendre. ♥

Je retrouve des échos de mon propre roman dans celui de Sophie. Notamment avec un certain surnom et le prénom du tatoueur. 😊

Les symboles évoqués à la fin sont sublimes, la boucle est bouclée entre les personnages, l’objet livre et pour Antoine. Je souris sur la phrase de fin : c’est bien joué, on ne pouvait pas faire mieux !

Bonus : je suis dans les remerciements, c’est beaucoup trop chouuuuu !

Résumé : 6/6
Narration :
5/6
Ambiance/Environnement :
5.5/6
Personnages :
5.5/6
Fin :
6/6
Moyenne :
5.6/6

C’est un livre à lire pour plonger dans des thématiques encore trop peu abordées. À lire aussi pour trouver l’amour, le vrai, et saisir comment une relation saine peut se construire avec du temps, de la compréhension, de l’écoute, du don de soi. C’est une romance comme j’aimerais en lire davantage, avec une pointe de fantastique qui n’enlève rien au charme de ce récit à découvrir. ❤

Vous ai-je donné envie de lire « Il avait promis » ? Lisez-vous des romances M/M aux thématiques poignantes ? Les petites doses de surnaturel vous embêtent-elles si elles nourrissent le récit ? Avez-vous lu ce livre ? Si non, foncez soutenir Sophie et découvrir ce beau roman !

À très bientôt entre nos lignes. ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :