Ce qui nous lie – Samantha Bailly

Chers amis des mots,

Pour la micro-chronique littéraire écrite d’aujourd’hui, je mets en avant le livre « Ce qui nous lie » de Samantha Bailly. Je la découvre entre ses lignes avec ce roman, mais je suis l’auteur depuis près d’une année. Elle est en effet très active sur les réseaux sociaux, surtout pour défendre la cause des auteurs. J’ai commandé son livre en librairie sur les conseils vidéo de Margaud Liseuse, car la possibilité d’une fin pas comme les autres m’intriguait.

Retrouvez la micro-chronique complémentaire ici : https://youtu.be/Wyf_yFTBVRU

Bref synopsis personnel : C’est l’histoire d’Alice et de son don de voir l’intensité des liens entre les gens. Elle en fait d’abord un usage malsain, mais changera de point de vue et apprendra à l’aimer, puis à l’utiliser autrement. Ceci après sa rencontre avec l’énigmatique Raphaël, qu’elle doit côtoyer au quotidien et duquel les attaches sont invisibles.

Sujet/Résumé : Le résumé correspond au déroulement du récit et invite le lecteur amateur de romance à ouvrir le livre. On peut cependant penser qu’il n’y aura pas de surprises. 5.5/6

Narration : L’écriture est fluide, le style de l’auteur démarqué du reste de la littérature. Certaines phrases sont saccadées, courtes, percutantes, pourtant toujours jolies et poétiques. Les chapitres sont rythmés, les descriptions mesurées et utiles. La narration au présent et à la première personne n’empêche pas de saisir immédiatement ce que font les autres personnages. Les dialogues servent le récit et sont agrémentés de rares passages drôles, justement bien placés pour souligner le côté profond voire philosophique de l’histoire. L’auteur alterne entre des périodes passées, présentes et futures : les premières sont très immersives et l’une d’elle m’a fait verser une petite larme dès le début du roman. J’ai beaucoup apprécié le présent, qui rend l’action palpable, instantanée. En revanche, je n’ai pas bien saisi pourquoi les périodes futures anticipaient certains évènements et je ne les trouvais pas forcément nécessaires sur ce plan-là. Pour autant, l’ensemble est très beau et digeste. 5/6

Ambiance et Environnement : Le cadre très contemporain enveloppe des personnages jeunes et dynamiques. On s’accroche facilement à des standards qui nourrissent l’imagination et facilitent la lecture. L’oscillation entre des moments agités ou intenses et d’autres plus contemplatifs ou émotionnels permet une immersion totale dans les cafés, l’entreprise et Paris-même. Les belles images et les mots séduisants ne m’ont tout de même pas toujours suffi. J’en aurais voulu plus à certains moments, pour savourer encore, notamment sur la sensorialité (odeurs, cœur qui bat, chaleur, etc.). Mais majoritairement, c’est plutôt impeccable et saisissant. 5/6

Personnages : Dès les premiers chapitres, on s’approprie immédiatement le caractère d’Alice, qui est très mature pour son âge. Je me suis rapidement identifiée aux gens qu’elle rencontre. C’est un public assez éloigné des passions ou des valeurs auxquelles je crois. Malgré tout, j’ai réussi à m’attacher à chaque personnage et à les démarquer les uns des autres. On ne tombe pas dans le piège du blanc versus noir ; ils sont comme ils sont, différents et ils se respectent spontanément, même dans les moments de refus. Beaucoup d’humanité, très peu de clichés. 5/6

Fin surprenante ? Le résumé est totalement trompeur et la fin qu’on pourrait imaginer entre Alice et Raphaël m’a fait tourner la tête. Je m’attendais à quelque chose d’atypique et, même ainsi, je suis tombée de haut. C’est une fin tout en nuance, tout en sérénité, qui clos les questionnements et ouvre la porte à de nouvelles possibilités pour la protagoniste. Je suis fleur bleue et j’aurais pu être déçue, mais c’est parfaitement le contraire. Chapeau et merci ! 6/6

Moyenne : C’est un livre qui fait réfléchir sur le sens du couple et des vies toutes tracées que la société peut nous amener à vouloir accomplir. Au fond, ne serions-nous pas plus heureux en nous trouvant nous-mêmes ? 5.3/6

Et vous ? Avez-vous rencontré Raphaël ? Que pensez-vous du don d’Alice ? J’attends vos avis sur ma chronique aussi. À bientôt ! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :