L’Alchimiste – Paulo Coelho

Chers amis des mots,

Il était temps que je vous parle de « L’Alchimiste » de Paulo Coelho. Déjà parce que c’est un classique, ensuite parce que la couverture des Éditions Flammarion est magnifique et puis surtout parce que c’est mon tonton adoré de mon cœur que j’aime tant qui me l’a offert ! Il m’a fallu 121 pages pour rentrer dedans, quand même… Mais après cela, j’ai été transportée.

Bref synopsis personnel : C’est l’histoire d’un jeune homme berger qui apprend, au fil de ses rencontres, à suivre sa Légende Personnelle. À devenir lui-même, en somme.

Sujet/Résumé : Il donne une bonne idée du roman, à l’aide d’une citation du texte. J’avoue avoir été plutôt intriguée par les lignes que j’ai parcourues spontanément, en feuilletant, bien que les paroles soient belles. 4.5/6

Narration : J’ignore à quoi cela est dû, mais j’ai eu beaucoup de peine à entrer dans le récit. Il lui faut beaucoup de temps pour se mettre en place, pour que l’auteur nous emmène au cœur du conte et de la leçon qu’il souhaite donner. La narration est tout de même fluide, accessible aux jeunes gens bien qu’à mon sens, on ne puisse pas saisir sa morale en le lisant trop tôt dans sa vie. J’ai ainsi souligné des passages, des convictions qui m’ont marquée, avant d’être entraînée par la Quête.
Les mots sont simples, les phrases courtes. Puis surgit une leçon poignante, une deuxième et une troisième. Un alignement de mots qui percute, bouscule, sans aucune once de violence. On se sent entraîné par l’aventure, l’envie de connaître la fin, de voyager ailleurs. Comme si la magie s’était glissée entre les lignes de l’écrivain.
La seule chose que je déplore, c’est le temps que j’ai mis à rencontrer Santiago. 4.5/6

Ambiance et Environnement : Si on lit le récit au premier degré, on peut penser que la religion prend un peu trop de place. C’est ce à quoi je me suis accrochée les 121 premières pages. Puis je me suis dit, grâce aux mots suivants, à l’ambiance et à la quête que l’auteur partage avec nous, qu’il s’agit d’interprétation. Certes, à l’aide de ses descriptions courtes mais efficaces, j’ai découvert un monde que je connais trop peu, des cultures, des lois et des paysages qui me sont inconnus. Mais au fond, je pense que l’écrivain cherche à nous guider, à travers ses personnages, vers notre propre monde, notre propre réflexion. Ainsi, les références à la religion deviennent des repères sur la foi en soi, plutôt que la foi en un Dieu prédéfini.
J’ai tout de même manqué, à certains moments, de sensorialité. Au sens que l’ont vit un cheminement dans lequel on peut tout à fait se projeter pendant la lecture. Mais nous parlons d’âme et le corps a peu d’importance. Je n’ai pas ressenti tout l’amour, toute la souffrance. Le berger est quelque peu « impersonnel » et cela retire de la profondeur au développement personnel.
4.5/6

Personnages : Comme dit plus haut, Santiago en lui-même m’a peu touchée. Peut-être est-ce voulu de l’auteur, afin que nous nous projetions dans sa peau, pour faire nous-mêmes notre propre chemin ? En revanche, j’ai bien aimé les personnages secondaires, qui jouent leur rôle d’accompagnants et nourrissent le jeune berger. Elle apparaît peu, mais j’ai beaucoup apprécié Fatima qui, à travers des mots rares, transmets ce qu’une femme peut ressentir à l’attente de son amour. Également, à partir d’un moment, le cœur du héros devient un personnage à part entière et j’ai trouvé cela magnifique. L’auteur suggère un dialogue intérieur pur et sincère, une écoute particulière entre soi et soi, qui fait du bien. 5/6

Fin surprenante ? Elle ne m’a pas retourné le cœur, mais j’ai soupiré d’apaisement. C’est la fin qui convient à ce bouquin, je n’en voyais pas d’autre. Elle réconforte et termine une jolie histoire. 5/6

Moyenne : C’est un livre à lire pour qui se cherche un peu et qui voudrait trouver des réponses en revenant à l’essentiel. La tolérance, le sens du présent et de la vie, le véritable amour… De belles leçons à retenir d’un homme qui sait raconter les histoires. 4.7/6

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce roman ? A-t-il marqué votre jeunesse ou votre vie ? Dites-moi tout en commentaires !

Et à très bientôt.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :