Le Château de Hurle (Howl’s Moving Castle) – Diana Wynne Jones

Chers amis des mots,

J’ai appris il y a moins d’une année que Le Château Ambulant de Hayao Miyazaki était tiré d’un livre. Quel ne fut pas mon désespoir en voyant qu’il n’était plus édité… Quelques temps plus tard, je tombe sur une annonce qui prévoit une nouvelle parution aux Éditions Ynnis ! Et quelle ne fut pas ma joie immense en découvrant le livre dans ma boîte aux lettres, les jours précédant Noël. Ce cadeau de ma Jumelle d’écriture m’a fait si chaud au cœur que j’ai entamé l’ouvrage les jours qui ont suivi.
Voyageant de surprise en surprise, j’ai redécouvert cet univers avec un plaisir incommensurable, étoffant mes connaissances de l’univers du film (l’un de mes préférés du réalisateur japonais), tout en mettant les pieds dans un plat nouveau : celui de l’humour british. La façon de voir et présenter la magie est si innovante que je considère ce livre comme un précurseur du genre (l’original ayant vu le jour en 1986).
Lisez ce livre, regardez le film et, s’il-vous-plaît, revenez me dire ce que vous en pensez ! C’est un coup de ♥ pour moi.
La magnifique illustration originale sur la droite de la photo a été réalisée par Petit Goupil, une artiste suisse très douée.

MENU du CWC
Magie de Noël – Catégorie 3 : La Danse de la Fée Dragée

Bref synopsis personnel : C’est l’histoire de Sophie, une jeune femme qui s’ennuie et qui se laisse manger par le Destin qu’elle pense être le sien. Bientôt, une sorcière jalouse lui volera sa jeunesse, l’obligeant à fuir et à tomber sur un démon de feu, Calcifer. De leur pacte naîtront bien d’autres rencontres, bien d’autres aventures. Et surtout des moments plus que fous aux côtés du mystérieux et séduisant mage Hurle.

Mots couchés dans mon carnet : La narration se lit comme un conte. Au départ, je ne trouve pas toujours les paragraphes bien séparés ; une action débute au milieu du suivant. Mais la suite me transporte. Les descriptions des pages 184-185 sont très visuelles et sensorielles. La façon de décrire les gros mots en p. 54 est très sympa. 😊

Même si Calcifer est un démon de feu plus fourbe que dans le film, on s’y attache directement. Michael, l’apprenti de Hurle, reste un personnage très attendrissant, bien qu’il ait quelques années de plus.

Même si Hurle est relativement agaçant lorsqu’il s’agit de faire semblant et se montrer sous son meilleur jour, on saisit rapidement qu’il existe en lui une certaine gentillesse (p. 100), à travers de petites attentions. Oui, juste là, derrière sa prétention. 😊 D’ailleurs, Hurle et Sophie ont ce point commun de s’occuper absolument pour oublier leurs soucis ou fuir leur colère. J’ai beaucoup aimé que ce soit suggéré, mis en avant tout de même.

Les sorts ont une forme inédite, que je n’ai jamais rencontrée en littérature ou au cinéma (je ne détaille pas à cause du spoil). Le passage avec les bottes de sept lieues est très drôle !

Il y a ces points communs avec le film, que j’apprécie beaucoup (le passage des étoiles filantes). Toutefois, si je ne l’avais pas regardé avant, je n’aurais pas forcément compris les indices laissés à ce moment-là, qui nous permettent de mieux comprendre Hurle.

Durant le récit, Sophie pense beaucoup à ses sœurs, cela rythme la plupart de ses actions. Cela ne la dispense pas d’avoir un sacré caractère, peut-être même plus trempé que dans le film. Elle se chamaille beaucoup avec Hurle mais, entre deux critiques envers lui, elle lui trouve quand même de belle qualités.

L’un des « mondes » n’apparaît pas du tout du tout dans le film et m’a complètement étonnée ! Dans le bon sens, évidemment, puisque l’histoire prend un autre tournant et nous emmène dans le passé de Hurle. Cette parenthèse m’a permis de saisir le personnage à 100% et de l’aimer encore plus (je ne pensais pas que c’était possible). Dans ce « monde », les comparaisons sont très bien amenées, représentatives et claires des années de sortie du livre.

Le mystère est plus profond sur le rapport de Hurle aux femmes et à la Sorcière des Steppes. J’aime beaucoup, cela rajoute du sombre. Également, les rapports entre les personnages sont plus complexes, les liens et les énigmes plus étoffées que dans le film. Mes méninges ont quelque peu travaillé.

Sophie a un don et cela lui donne également une autre dimension. Cela explique son lien avec Hurle, l’affinité avec Calcifer, la jalousie de la Sorcière des Steppes.

Le lien entre Calcifer et Hurle est touchant, plus intime que dans le film, complice : ils sont puissants et fragiles à la fois. Et Hurle est plus altruiste qu’il veut bien le laisser croire. Idem, le lien entre Hurle et Sophie est plus lointain que l’on pourrait le penser, là encore amené d’une façon bien différente que dans l’animation de Miyazaki.

Les révélations proches de la fin sont tantôt WTF, tantôt dans le fil du récit. Mais chacune d’entre elles trouve une explication et la boucle est bouclée à la fin. Dommage, on en voudrait presque encore un peu. 😊

Le bouquin se termine dans une grand agitation et, pourtant, nos deux protagonistes ne voient et n’admirent qu’une seule et même personne. Je trouve cela si chou. ♥

La leçon est-elle que l’on doit s’accepter comme on est pour provoquer le Destin et rencontrer la bonne personne ?

Résumé : 6/6
Narration :
5.5/6
Ambiance/Environnement :
6/6
Personnages :
5/6
Fin :
6/6
Moyenne :
5.7/6

C’est un livre à lire pour redécouvrir la magie, la vraie, celle que tout auteur devrait inventer pour nous faire rêver. La relation Sophie-Hurle est mouvementée, imparfaite, et pourtant si attendrissante. Loins de la naïveté, les personnages hauts en couleur de l’écrivain nous donnent envie de voyager à bord du Château Ambulant. Rien que pour découvrir qui sont Calcifer et les autres, ce monde riche, plein de mystères et de rebondissements. Un coup de cœur.

Vous ai-je donné envie de lire « Le Château de Hurle » ? Appréciez-vous les ouvrages fantastiques ? Si oui, lesquels ? Avez-vous lu ce livre ? Si non, foncez.

À très bientôt entre nos lignes. ♥

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :