Am, stram, gram… ce sera toi qui me plairas ! – Catherine-Rose Barbieri

Chers amis des mots,

Catherine-Rose Barbieri fait partie des auteurs que j’ai commencé à suivre à mes tout début sur Instagram. Derrière son sourire bourré de sincérité, j’ai découvert une jeune écrivain heureuse de sortir son premier roman. Et je n’ai pas pu m’empêcher de l’acheter. Sauf que je ne l’ai pas lu tout de suite… La couverture m’appelait, mais plutôt fan des livres qui font pleurer d’habitude, j’ai attendu d’avoir besoin de décompresser pour m’y plonger. Conclusion : « Am, stram, gram… ce sera toi qui me plairas ! » chez Eyrolles (sorti en poche entre temps) c’est du bonheur ! Et un nouveau coup de cœur. ♥

MENU du CWC
Au chaud devant la cheminée – Catégorie 3 : Chocolat chaud

Bref synopsis personnel : C’est l’histoire de Camille, qui vit son train train sans se préoccuper des gens autour, sans se préoccuper d’elle-même. Jusqu’au jour où elle reçoit le mail d’un mystérieux inconnu qui semble s’être bien entiché. L’existence de la jeune femme va alors prendre un tournant comique, teinté d’enquête, où elle va se reconnecter petit à petit au monde, à son passé et à son présent.

Mots couchés dans mon carnet : Je souris beaucoup et m’identifie beaucoup à Camille (que j’apprécie) : la fille un peu ronde, petite, banale. Et cet homme qui lui déclare sa flamme de façon anonyme. Elle est sensible au patriarcat et n’a pas trop confiance en elle, est sur la réserve. Avec elle, on se prend vite au jeu du mystère, on cherche les indices partout.

Les chapitres sont courts, dynamiques. Son humour me fait penser à ce qu’écrivait une collègue de mon cours d’écriture.

Par petites touches, on entre dans des univers des années 90’ qui me sont très familiers (Le Seigneur des Anneaux, Friends, Harry Potter, La Fontaine,…). Je ris aussi beaucoup et je glousse. :3

J’aime la tension directe et la sensorialité entre Colm et Camille. Ça aurait pu être banal, mais c’est très bien amené, à l’aide de blagues délicates et de descriptions sensorielles qui m’ont beaucoup parlé.
Le fait que Camille s’ouvre et craque sur les charmants jeunes hommes autour d’elle pourrait être agaçant, mais Cartherine-Rose Barbieri amène bien les personnages en donnant du caractère à Camille par ses réactions et les détails des garçons. Elle manie bien le show don’t tell, qui rend le tout palpitant.

p. 111 : les personnages de mangas. XD
p. 113 : la clé USB. XD

Au-delà des traits d’humour, le mystère sur le passé de Camille est aussi intéressant. On devine un traumatisme qui est expliqué plus tard et qui aborde des thématiques (malheureusement) très actuelles. La façon dont Camille se dévoile est touchante, les moments d’égarement poignants.

J’apprécie particulièrement qu’ENFIN on nous dépeigne un mec bien. Un vrai. Et qui à la fois est réaliste, nous ramène au fait que tous les hommes ne sont pas péjorativement les mêmes, tout en restant humain (on n’est pas sur du Prince Charmant, ça ne serait pas intéressant).

Je suis prise de court face à des rebondissements inattendus, un genre de montagne russe, mais je m’en remets vite face à l’évidence.

Les personnages secondaires, même s’ils sont peu nombreux, révèlent des qualité chez les principaux. Je trouve cela agréable, aucun n’est là par hasard. Il y a notamment ce moment frère-sœur très touchant et à la fois si maladroit qu’on ne peine pas à se dire qu’il est vraiment arrivé.

Le seul bémol à l’affaire : je trouve qu’une semaine pour toute l’intrigue, c’est quand même un peu court.

La fin reste dans l’humour, mais cohérente face aux éléments amenés tout au long du récit. J’adore la douceur et l’électricité de cette conclusion.

Résumé : 5/6
Narration :
6/6
Ambiance/Environnement :
6/6
Personnages :
6/6
Fin :
5.5/6
Moyenne :
5.7/6

Si vous n’aimez pas la chick-lit, allez-y quand même. Je détestais ça et j’en ressors grandie. C’est une roman plein de douceur, de décompression, qui amène à la fois des thématiques touchantes et ENFIN un vrai mec bien que j’ai adoré fréquenter. Que vous souliez vous changer les idées ou rigoler un bon coup, ce livre est fait pour vous.

Vous ai-je donné envie de lire « Am, stram, gram… ce sera toi qui me plairas ! » ? Avez-vous parfois l’envie de vous perdre dans des livres juste pour rigoler ? Appréciez-vous ces bouquins qui vous font glousser et réfléchir à la fois ? Avez-vous lu ce livre ? Si non, foncez.

À très bientôt entre nos lignes. ❤

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :